Formation en Crânio-Sacré

Cycle 3

En pratique

 

Avec :

Le tutorial est avec Lu Marivoet.

Les modules 7,8 et 9 avec Martine Hoerée 

Dates du cycle actuel (année 2017-2019) :

Tutorial : rdv à fixer individuellement.

Module 7 : 3 journées : 28, 29 et 30 septembre 2018

Module 8 : 3 journées : 16,17,18 novembre 2018 

Module 9 : 4 journées du 30 mai au 2 juin 2019

Heures: chaque jour de 9h30 à 17h

Date et Heure de la Journée d’entrainement : 17 février 2019 (de 10h à 17h)

 

Dates du prochain cycle (année 2018-2020) :

Tutorial : rdv à fixer individuellement.

Module 7 : 3 journées : 27, 28 et 29 septembre 2019

Module 8 : 3 journées : 8,9 et 10 novembre 2019 

Module 9 : 4 journées du 21 au 24 mai 2020 (minimum 6 participants)

Heures: chaque jour de 9h30 à 17h.  

Date et Heure de la Journée d’entrainement : en février 2020 (de 10h à 17h)

Adresse : O-KI, 41 Place E. Keym 1170 Watermael-Boitsfort

 

 

Tutorial

 

Pour être accepté aux trois derniers modules (modules 7, 8 et 9), il faut d'abord passer un tutorial.  Ce tutorial vous offre la possibilité de montrer votre connaissance. Il consiste à prodiguer un traitement en CSAD en utilisant les techniques vues pendant tous les modules précédents. Le professeur donnera son assistance, corrections si nécessaire, et à la fin une évaluation du travail. Vous avez donc la possibilité d'être supervisé une heure. Ainsi vous saviez parfaitement où vous êtes sur le chemin de l'apprentisage des techniques et leur application.

 

 

 

CSAD Module 7 

 

La mémoire cellulaire, les ressources et le système d’alarme : 

 

C’est le corps émotionnel qui lie la pensée et le corps, le ciel et la terre. Quand on n’arrive pas gérer ses émotions, elles ne peuvent pas quitter le corps, elles restent stockées dans “la mémoire cellulaire”.

 

"La mémoire tissulaire n'est pas sur le passé. Il s'agit de forces non résolues qui maintiennent actuellement la perturbation dans le présent. Des schémas de détresse tractionnaire et compressive seront conservés par le système dans son ensemble et ne se résoudront que lorsque les forces inertielles d'où ils proviennent et qui les organisent seront traités en temps présent." (F. Sills, Craniosacral Biodynamics, Volume 2)

 

Dans ce module, nous travaillons à partir d'une prise de conscience de nos ressources internes et externes. Les ressources sont comme une ancre, elles nous connectent avec l'Origine. Les ressources ressenties et localisées dans notre corps même nous aident à développer une “conscience témoin”. Cela nous permet de reconnaitre les anciens traumatismes et de les aborder à partir d'un large champ d'observation en contact avec l'Origine. La mémoire cellulaire libérée est immédiatement vécue à la lumière de cette conscience. Ainsi, nous arrivons à réintégrer la dysharmonie dans l’harmonie,  à ne plus revivre les anciennes souffrances mais à les transformer.

 

La Cascade de stress et les relations neuroendocriniennes: la réponse au stress est largement médiatisée par le système limbique, qui nous alerte d’un danger possible, et par le système nerveux autonome, qui nous mobilise pour le rencontrer. Le système nerveux autonome contient 2 systèmes en relation réciproque, le système sympathique et le système parasympathique. On apprend à ressentir la motilité du système nerveux central et l’axe HHS (Hypothalamus-Hypofyse-Surrénales), les prises pour le système nerveux sympathique et parasympathique. On apprend à travailler avec le système nerveux social.

 

Pour le mouvement aussi, nous nous appuyons sur ce processus. Nous étendons la notion de «traitement» de la position allongée à la personne en mouvement. En travaillant debout, notre corps se retrouve dans des situations de la vie quotidienne. Debout, nous sommes actifs, plus en contact avec la réalité quotidienne. Le traitement debout nécessite une conscience claire et active. Par des mouvements subtils et des déplacements simples, en s'accompagnant et individuellement, nous libérons des chemins dans notre corps. Nos ressources et notre conscience témoin permettent de répondre aux défis : reconnaître où cela ne passe pas et se donner de l'espace pour en faire quelque chose. Ainsi, le mouvement devient un « auto-traitement ».

 

 

CSAD Module 8:

Vivre au-dedans et à partir du dedans, agir du dedans :

c'est l’état cellulaire

 

Notre vraie existence est voilée par un bavardage mental continuel, et par l’effort que nous faisons pour contrôler les impulsions inconscientes.  La recherche sur les traumatismes nous conduit au seuil d’un nouveau paradigme : la conscience de soi est la fonction la plus évoluée du cerveau, qui ne se trouve que chez les êtres humains.  Elle est indispensable pour guérir les traumatismes, et, en même temps, elle est l’obstacle qui nous oblige à chaque moment à nous observer, et nous empêche de simplement "être".

 

La solution pour calmer le système d’alarme nous amène au ressenti corporel, à la conscience cellulaire.  Grâce au support de nos ressources, couche après couche nous pouvons redécouvrir nos impulsions les plus primitives, sans nous laisser entraîner par elles, en restant calme et silencieux. La conscience de soi devient alors un témoin silencieux.  C’est une conscience élargie, paisible et pleine de Vie en même temps. C’est l’état cellulaire.  Et c’est une véritable guérison, qui nous révèle ce que peut être une existence vraie. Trouver cet état est probablement la plus grande épreuve pour tous les êtres humains, et pas seulement pour les personnes traumatisées.    

 

Le point de départ est donc de trouver le Silence Mental.  C’est à ce niveau de Silence que les schémas mentaux conditionnés du cortex cérébral peuvent se défaire et s’ouvrir à une autre conscience. Le module que nous vous proposons vous permettra d’explorer les différents niveaux de Silence. Cette approche du Silence Mental se fera pendant les méditations, les traitements et les mouvements. Rester silencieux pendant que l’on sent monter la Puissance, à chaque étape du déroulement du processus, et après la séance, lorsqu’on parle et qu’on fait des mouvements.

L’aspiration sera de maintenir ce silence mental au cours de notre vie active : le vivre au quotidien.

 

De temps en temps, nous pourrons même accéder à un état cellulaire, pendant des séances, notamment pendant ces moments où nous sommes connectés profondément avec le monde intérieur.  Et si on l’aspire, ce monde intérieur pourra pénétrer de plus en plus notre monde extérieur. 

    

CSAD  Module 9 

Intégration :

 

Le cœur du travail CSAD concerne le déroulement du plan de traitement inhérent.

On apprend à maintenir une conscience réciproque de la respiration primaire dans notre propre système et de son expression par rapport au système et à la ligne médiane du receveur.  Dans ce cadre, le donneur apprend aussi à maintenir les conditions et les schémas ressentis dans le système du receveur dans le contexte de la respiration primaire. 

 

Quand le système du receveur s’approfondit dans sa relation avec la respiration primaire, les processus de guérison se déroulent naturellement en son propre temps et rythme. Rollin Becker a appelé cela l’émergence du plan de traitement inhérent. Pendant ce Module, on intègre toutes les techniques qu’on a apprises. Les séances sont ouvertes ; le donneur accompagne le plan de traitement inhérent. Les traitements peuvent se dérouler sur la table, assis, debout, ou en mouvement. 

 

Chaque jour on prend le temps de parler et d’échanger sur les expériences dans le cercle. 

 

Centre de Thérapies Corporelles

FR | NL | ENG

MENU